Bons baisers du Royaume-Uni : quand un British nous jette des fleurs

Alex Proud
Alex Proud

Aujourd’hui, la bataille de Mont-Saint-Jean souffle ses deux-cents bougies. Eh oui ! le 18 juin, ce n’est pas seulement 1940, c’est aussi 1815. Et ce coup-ci, la France perdit à la fois une bataille et la guerre.

Waterloo… la première fois que j’entendis prononcer ce nom, tout jeune, je me figurai une spécialité de la gastronomie belge. Depuis, l’association d’idées ne m’a plus quitté et chaque fois qu’on évoque devant moi la bataille qui fit définitivement choir l’Aigle, il me vient immanquablement une envie de poulet. Mais dans l’imaginaire collectif français, le sentiment est tout autre : Waterloo, c’est l’humiliation, c’est le morne souvenir d’une nouvelle Azincourt que nulle Patay n’est venue réconforter, car après cette défaite, plus jamais les Français ne devaient remporter de bataille contre les Anglais. Et pour cause : plus jamais la France et le Royaume-Uni ne se firent la guerre !

Lire la suite